C1 13.2Lavezzi
Superficie :
environ 2 km² au total. Cavallo : 1,1 km². Lavezzu : 0,64 km².

Localisation : Sud de la Corse, bouches de Bonifacio

Nombre d’habitants :
A l’année : 300 sur Cavallo
En saison estivale : 1 500 sur Cavallo l’été

Nombre de visiteurs :
Touristes : 44 000 par an

Ile protégée : oui
Statut de protection terrestre : Site d’importance communautaire (SIC), Zone de protection spéciale (ZPS), Aire spécialement protégée d’importance méditerranéenne (ASPIM)
Statut de protection marin : réserve naturelle des bouches de Bonifacio (sauf Cavallo)

Description générale :

A l’extrême sud de la Corse, à environ 2 km de Bonifacio, se trouve l’archipel des Lavezzi. Il est constitué de deux îles principales (Lavezzu et Cavallo), de 34 îlots et très nombreux récifs qui en font un endroit particulièrement dangereux pour la navigation.
L’île Lavezzu est gérée par l’Office de l’Environnement de la Corse, dans le cadre de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio. Seule l’île de Cavallo (Cavaddu) est habitée à l’année.
Cet archipel, à la végétation aride, est particulièrement remarquable pour abriter les sites de nidification d’oiseaux comme le puffin cendré ou le cormoran de Méditerranée.

Description géographique de l’île :

L’île Lavezzu, tout comme les petits îlots alentour, est de faible altitude : son point culminant est à 40m et est entourée de hauts fonds (bathymétrie : 20m). Elle est composée de dômes et chaos granitiques, des petits espaces terreux habillés de pelouses et des petites plages sur le pourtour. La côte est très découpée et est dans la continuité des récifs qui affleurent.
L’île de Cavallo, est également plate : son altitude maximale est de 32m. On y trouve quelques falaises et chaos granitiques en boules, creusées de cavités appelées « tafoni », sur un socle varisque. Le sol sur lequel pousse la végétation est très riche en sable et peu épais. Les côtes sont également très découpées, majoritairement rocheuses avec quelques plages de sable.

Contexte socio-culturel :

Les îles Lavezzi sont aujourd’hui essentiellement fréquentées par les touristes estivants. Les deux îles principales sont desservies depuis Bonifacio par des navettes régulières durant l’été. Beaucoup de plaisanciers se rendent par leurs propres moyens sur ces îlots.
L’île de Cavallo, la seule île de l’archipel habitée à l’année, est exclusivement fréquentée par les propriétaires de l’île.
On retrouve sur plusieurs îlots de l’archipel des vestiges romains et des épaves. Dans le monde de la navigation, cet archipel des Bouches de Bonifacciu est connu pour être un des endroits les plus dangereux de Méditerranée, car beaucoup d’écueil effleurent. Dès l’Antiquité, les romains ont exploité l’archipel en y prélevant du granite. L’extraction minière s’est rapidement arrêtée, mais entre 1872 et 1874 le granite a été utilisé pour édifier le phare des Lavezzi.
Il y a quelques siècles, des bergers se rendaient sur ces îles avec leurs troupeaux, mais il n’existe plus d’activités agricoles aujourd’hui dans les Lavezzi.

Contexte environnemental :

A l’exception de Cavallo, les îles Lavezzi ne sont pas urbanisées. Sur Lavezzu, on trouve un édifice religieux, un phare, et un petit port où les plaisanciers peuvent débarquer. L’île de Cavallo est plus bâtie, il y a une piste d’atterrissage (en déshérence) et plus d’une centaine de villas luxueuses reliées par des routes. On y trouve aussi quelques constructions non finis et de nombreuses zones d’abandon de matériaux.
Cet archipel est protégé, notamment comme site majeur pour la conservation du Cormoran huppé de Méditerranée (Phalacrocorax aristotelis) et des Puffins cendrés (Calonectris diomedea) (environ 40% de la population nicheuse nationale). Il s’agit aussi d’un site très important pour le passage, le stationnement, et l’alimentation du Puffin yelkouan (Puffinus yelkouan).
L’île Lavezzu est parsemée de garrigue côtière avec une association remarquable de Thymeleo et Helichrysitum.
Les espaces marins de l’archipel sont essentiellement constitués d’herbier de posidonie en très bon état.

Enjeux spécifiques :

La gestion des déchets sur l’île de Lavezzu est aujourd’hui en cours d’évolution, avec la conduite d’une expertise pilote « objectif zéro déchets » dans la cadre du projet ISOS. De par la fréquentation touristique estivale, cette action doit être accompagnée d’une forte campagne de communication et de sensibilisation des visiteurs à cette thématique.
Le patrimoine bâti de l’île, notamment la chapelle de Santa Maria, est aujourd’hui en mauvais état et par conséquent peu valorisé. Pour y remédier, un chantier de jeunes bénévoles doit restaurer la chapelle au cours des prochaines années.

Références :

http://www.oddc.fr/modules.php?name=becmsOrgDirectory&sop=viewActeur&actid=18

 

SMILO SMILO

SMILO
Sustainable Islands

Bastide Beaumanoir
3 rue Marcel Arnaud
13100 Aix en Provence

Tel. +33 (0)4 42 91 64 22
secretariat@smilo-program.org

LOGOS   

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.