Superficie : 210 ha

Localisation : Sud-Est de la France, Alpes maritimes, Ville de Cannes

Nombre d’habitants :
A l’année : 20

Nombre de visiteurs :
Touristes : environ 600 000 visiteurs par an

Ile protégée : oui
Statut de protection terrestre : réserve biologique domaniale, zone Natura2000

Description générale

Située en baie de Cannes, l’île Sainte-Marguerite fait partie de l'archipel des îles de Lérins, avec l'île de Saint Honorat et les îlots de la Tradelière et de Saint-Féréol. Elle se situe à 1260 m de la côte (Cap Croisette).

Site classé, l’île est protégée grâce à l’action de la Mairie de Cannes, qui possède l’essentiel du patrimoine bâti, avec l’appui de l’Office National des Forêts, qui veille à la sauvegarde de la forêt domaniale (140 ha). Le Fort Royal, construit sur des vestiges antiques, est une forteresse bastionnée du XVIIe siècle. Remanié par Vauban, il servit de prison d’Etat et abrite aujourd’hui le musée de la Mer, un Centre de séjour et un Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE).


Description géographique de l’île

L'Ile de Sainte Marguerite s'étend d'Ouest en Est sur 3 200 mètres pour une largeur moyenne d'environ 500 mètres. Elle abrite un grand espace de forêt, dont une partie est domaniale, un étang salé (le Batéguier), un fort (le Fort Royal) et quelques habitations.

L’île présente un aspect semi-tabulaire ; elle culmine à environ 30 m d'altitude, au niveau des falaises faisant face à la ville de Cannes, de là l’île s’incline doucement jusqu’aux rivages de la côte sud.

On rencontre divers types de sol : des plages de galets et blocs calcaires ou des dalles de calcaire massif horizontales avec une végétation halophile, des poches de terra rossa peu perméables où un maquis calcifuge peut s’installer et enfin un sol plus favorable à la végétation ligneuse, bien fracturé et plus aéré grâce à l’incorporation d’humus.

L’île Sainte-Marguerite ne possède aucune source naturelle d’eau douce. L’unique zone humide subsistante de l’île est l’étang salé de 4 hectares du Batéguier.


Contexte socio-culturel

L'île est principalement dédiée à un usage touristique et de loisirs. Elle compte en moyenne 2 500 visiteurs quotidiens et des pics de fréquentation pouvant aller jusqu'à 5 000 personnes par jour. Les touristes fréquentant l’île hors période estivale sont pour la plupart originaires de la région.
Les criques rocheuses en côte sud et le pourtour de l’étang du Batéguier sont les sites les plus fréquentés alors que la partie intérieure de l’île et l’extrémité ouest sont moins parcourues.

Des vestiges témoignent de l'occupation humaine de l'île depuis le Néolithique. L’île Sainte-Marguerite a été occupée depuis longtemps par diverses populations, et exploitée pour différents usages : site à vocation religieuse (sanctuaire dédié au dieu Lérôn au VIème siècle av JC), site d'intérêt commercial (halte pour les navigateurs), site d'intérêt militaire au XVIIème siècle (célèbre prison du Masque de fer), ou encore pastorale ou sylvicole.


Activités économiques

L’île vit essentiellement du tourisme : on trouve quelques restaurants, commerces etc.

Sainte Marguerite abrite également un chantier naval, spécialisé dans la restauration des Yachts.


Contexte environnemental

On trouve sur l’île de nombreuses espèces protégées. Du point de la flore, on observe la présence de statices, de barbes de Jupiter, de caroubiers, de lys de mer, et d’autres espèces végétales rares dans les Alpes-Maritimes. Le long des côtes et les bords de l’étang accueillent de nombreuses espèces halophytes rares sur le département comme la salicorne d’Emeric, la rupelle de mer, ou encore la soude commune.

L’avifaune de l’île Sainte-Marguerite est particulièrement riche et diversifié. Son étang attire de nombreux oiseaux (flamant rose, océanite tempête, grèbe, grande aigrette, ...). L’île accueille à ce jour 6 espèces de chauve-souris et 4 reptiles dont la couleuvre de Montpellier.

L’île Sainte-Marguerite est d’une richesse exceptionnelle en coléoptères : 43 espèces devenues très rares sur la côte départementale, du fait de l’urbanisation. On peut citer le grand capricorne.


Enjeux spécifiques

Un des enjeux de l’île de Sainte Marguerite est de réduire son éclairage public à cause ses impacts environnementaux (consommation d’énergie, dérangement biodiversité, pollution lumineuse ...). Pour cela, notamment dans le cadre du projet ISOS, une des solutions envisagée est de remplacer par du LED (en plusieurs phases) tout l’éclairage public, et particulièrement l’éclairage décoratif du Fort Royal.

La gestion des déchets est également une problématique importante. Il est prévu d’accentuer les efforts sur la communication, pour inciter les visiteurs à rapporter leurs déchets sur le continent, de proposer des composteurs individuels aux habitants et d’acquérir un dessiccateur pour déshydrater les déchets du centre de séjours de l’île avant de les ramener à Cannes.

Afin de valoriser le patrimoine de l’île, des petits travaux de restauration au Fort Royal sont prévus, étalés sur plusieurs été, dans le cadre de chantiers de jeunes ou de réinsertion sociale. La réalisation d’un carnet de dessins illustrant l’île est également prévu pour la valorisation du patrimoine de l’île dans le cadre du projet ISOS.


Références

http://cpieazur.fr/

 

SMILO SMILO

SMILO
Sustainable Islands

Bastide Beaumanoir
3 rue Marcel Arnaud
13100 Aix en Provence

Tel. +33 (0)4 42 91 64 22
secretariat@smilo-program.org

LOGOS   

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.