C1 20.2Frioul

Superficie : 200 ha

Localisation : Sud-Est de la France, Rade de Marseille

Nombre d’habitants :
A l’année : entre 100 et 150

Nombre de visiteurs :
Touristes : 400 000 par an

Ile protégée : oui

Statut de protection terrestre : Zone spéciale de conservation et zone de protection spéciale (ZPS) Natura 2000, cœur du Parc national des Calanques. Espaces naturels majoritairement propriétés du Conservatoire du littoral.

Statut de protection marin : Aire maritime adjacente du Parc national des Calanques.


Description générale

L’archipel du Frioul est composé de quatre îles : Pomègues, Ratonneau, If (sur laquelle on trouve le fameux château) et l’îlot Tiboulen. Pomègues et Ratonneau sont reliées par une digue depuis les années 1820.

L’un des attraits de l’archipel du Frioul tient à la présence d’une faune et d’une flore exceptionnelles, qui se sont adaptées aux conditions climatiques difficiles de ce massif de calcaire blanc balayé par les vents et les embruns, considéré comme l'un des sites les plus arides de France. Ce site majoritairement naturel se trouve au cœur de la ville de Marseille et constitue un des poumons verts de la commune.


Description géographique de l’île

Les îles du Frioul sont composées de deux petites îles (1 et 3 hectares) et de deux plus grande. L’île la plus haute, Pomègues, culmine à 86m d’altitude.

Ces îles sont blanches de part leur sol majoritairement composé de roches calcaires et de très peu de végétation.


Contexte socio-culturel

Les îles du Frioul, de par leur emplacement stratégique face à Marseille, ont joué un rôle important dès le XVIIe siècle. Elles ont servi de lieu de quarantaine pour les bateaux, surtout lors des épidémies de peste du Moyen-Âge. Les marins passaient des séjours au sein de l’Hôpital Caroline.

Le Frioul a également été occupé par les militaires, servant de lieu de surveillance et de protection pour la cité phocéenne. C’est pourquoi on retrouve des fortifications de diverses époques (bunkers de la Seconde guerre mondiale, forts construits sous le règne d’Henri IV etc.).

Le château d’If, dont l’attrait touristique n’est plus à prouver, a été construit dans un but militaire sous François Ier, cependant, il est rapidement devenu une prison. La prison du château d’If a accueilli pendant trois siècles des prisonniers plus ou moins célèbres mais c’est Alexandre Dumas, dans Le comte de Monte-Cristo, qui a construit son mythe. Cette dernière île n’a pas encore intégré le réseau du programme SMILO.


Activités économiques

Le Frioul est l’un des haut-lieux du tourisme de la région, puisque les îles accueillent environ 400 000 visiteurs par an. Le port de plaisance du Frioul peut accueillir jusqu’à 600 bateaux et en période estivale et les week end ensoleillés, on estime qu’il y a 850 bateaux par jour qui mouillent autour des îles. Plaisance, promenade, baignade, pêche et plongée sont les activités touristiques les plus répandues.

Il est à noter la présence d'une ferme aquacole bio sur l'île de Pomègues, qui élève des dorades et des loups. C’est la première ferme aquacole biologique d’Europe.


Contexte environnemental

Le climat spécifique à l'archipel du Frioul a généré le développement d'espèces végétales adaptées aux conditions extrêmes : végétation rase halophile ou halorésistante, végétaux de garrigue, rares Pins d'Alep et oliviers. Près de 350 espèces végétales ont été recensées (ex : Astragale de Marseille, Lys des sables, Lavatère maritime ...).

Un des attraits du Frioul tient par la présence d'oiseaux marins emblématiques des îles méditerranéennes : puffins, Océanites tempête, ... Les falaises littorales abritent des merles bleus, crécerelles, chouettes chevêche, martinet pâle à ventre blanc et cormorans huppés de Méditerranée.

Il existe 5 espèces de reptiles protégés, dont le Phyllodactyle d'Europe, et 17 espèces d'insectes d'intérêt patrimonial majeur.

Au niveau marin, le Parc national compte 6 habitats marins d'intérêt européen dont 1 prioritaire (herbier de posidonie) et 20 espèces marines protégées dont 5 d'intérêt communautaire.


Enjeux spécifiques

La forte fréquentation terrestre et marine du site, l'abondance des goélands leucophées et la présence de mammifères introduits (chats notamment) sont les principales problématiques auxquelles sont confrontés les gestionnaires du site.

Les goélands leucophées sont très nombreux et ont un impact négatif sur l’équilibre écosystémique de l’archipel par la nitrophilisation des sols, la modification de la végétation et la perturbation de l'avifaune.


Références

http://www.calanques-parcnational.fr/fr
http://www.conservatoire-du-littoral.fr/

 

 

SMILO SMILO

SMILO
Sustainable Islands

Bastide Beaumanoir
3 rue Marcel Arnaud
13100 Aix en Provence

Tel. +33 (0)4 42 91 64 22
secretariat@smilo-program.org

LOGOS   

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.