C1 6.2Porquerolles

Superficie : 12 km²

Localisation : Sud Est de la France, département du Var

Nombre d’habitants :
A l’année : 200

Nombre de visiteurs :
Touristes : 1 million par an environ

Ile protégée : oui
Statut de protection terrestre : cœur du Parc national de Port-Cros
Statut de protection marin : cœur du Parc national de Port-Cros, Sanctuaire Pelagos

Description générale

Porquerolles fait partie de l’archipel des îles d’or, avec les îles de Port-Cros et du Levant. Destination touristique très prisées, à 15 minutes seulement du continent, elle abrite une rare biodiversité, des paysages sauvages et un patrimoine historique riche (vestiges antiques). Rachetée à 80% par l’Etat en 1971, elle est désormais gérée par le Parc National de Port-Cros.

Description géographique de l’île

L’île de Porquerolles est la plus grande de l’archipel des îles d’Or. Elle s’étend sur 7km de long pour 3km de large. Le point culminant de l’île, situé au niveau du sémaphore, est à 142m d’altitude.
Sa forme en arc orienté Est-Ouest nous livre d’un côté de larges baies aux plages de sable clair et, de l’autre, des falaises découpées qui plonge dans des calanques étroites.

Contexte socio-culturel

L’île possède un emplacement stratégique par rapport à la côte, et a été exploitée en ce sens par les Etrusques, les Grecs et les Romains, comme en témoigne les vestiges sur l’île et les épaves qui l’entourent. Elle sera également pillée de nombreuses fois par les pirates. Les rois de France y font construire plusieurs forts successivement et y entretiennent une garnison.
En 1912, un ingénieur belge, M. Fournier, fait l’acquisition de l’île. C’est à lui que l’île doit ses vignes, ses cultures maraichères, ses routes et chemins. Il fait installer une usine électrique, une épicerie, une coopérative, un dispensaire et organise la desserte maritime, pour dynamiser la vie de son île.
Porquerolles abrite aujourd’hui également le Conservatoire Botanique National Méditerranéen et a mis en place des actions avec une association d’insertion permettant d’entretenir les collections variétales, d’exploiter certaines espèces et d’accompagner vers l’emploi les personnes participant au programme (projet COPAINS)

Activités économiques

L’île vie principalement du tourisme, accueillant jusqu’à 20 000 visiteurs par jour en été. Ainsi, on y trouve des petits commerces, loueur de vélos, hôtels et restaurants.
Par ailleurs, on peut observer plusieurs parcelles de terrains réservées à l’agriculture, également utilisées comme coupes feu. On y trouve de la vigne, des fruits et des légumes. Le vin produit sur Porquerolles est classé « côtes de Provence ».

Contexte environnemental

Les îles d’Or abritent de nombreuses espèces protégées et endémiques. Le parc a recensé 602 espèces terrestres de végétaux, 500 espèces d’algues, 144 espèces d’oiseaux, 180 de poissons.
La faune est essentiellement composée de forêts (pins d’Alep et de chênes verts) et de maquis (arbouses et bruyères arborescentes). On peut également observer des espèces rares et endémiques comme le genêt à feuilles de lin (genista linifolia) ou le ciste crispé (Cistus crispus).
De petite taille, ces îles n’abritent que très peu de faune terrestre. On y trouve quelques espèces comme le discoglosse sarde et le phyllodactyle d’Europe.
En ce qui concerne l’avifaune, des puffins et faucons pèlerins nichent sur Porquerolles. Parmi les autres espèces d’oiseaux visible sur l’île, on notera le petit duc, le Tadorne de Belon, le Martinet pâle... parmi bien d’autres !

Enjeux spécifiques

L’activité saisonnière de Porquerolles est source de menace, avec des pressions exercées sur la ressource en eau douce et potable, qui est rare (pas de connexion avec le continent et réserves sur l’ile minimes). Entre les importants flux touristiques et les différentes cultures présentent sur l’île, des bateaux sont dédiés au transport d’eau douce depuis le continent pour répondre au besoin ...

La fréquentation pose également le problème des déchets et de l’assainissement. Les eaux usées sont traitées dans une station d’épuration, puis sont déversées dans un système de lagunage, avant d’être réutilisées pour l’arrosage des cultures. Cependant, en période estivale, les capacités de la station et des lagunes sont généralement dépassées.

En ce qui concerne les déchets, des campagnes de sensibilisation ont lieu tous les ans pour inciter les visiteurs à rapporter leurs déchets sur le contient et à faire du tri sélectif.

Enfin, malgré les cultures en coupes feu, l’île, comme ses voisines et le littoral, est soumise à des vents parfois forts et une végétation sèche, ce qui la rend très vulnérable aux incendies.
Haut-lieu de la plaisance dans le sud de la France, le mouillage des bateaux est règlementé à Porquerolles pour préserver les herbiers de posidonie.

Références

http://www.portcrosparcnational.fr/

 

SMILO SMILO

SMILO
Sustainable Islands

Bastide Beaumanoir
3 rue Marcel Arnaud
13100 Aix en Provence

Tel. +33 (0)4 42 91 64 22
secretariat@smilo-program.org

LOGOS   

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.